Revue "Mayenne, Archéologie, Histoire"

L’origine du premier seigneur de Laval : reprise d’une enquête (2)

  • Suivez nous sur Facebook
  • Suivez nous sur Twitter
  • Suivez nous sur LinkedIn
  • Imprimer (PDF)
...

par Sébastien LEGROS

MAH-2013-02


Résumé

L’étude s’interroge sur l’origine de l’usage du prénom Hamon dans la famille de Laval. Ce prénom est largement utilisé dans plusieurs lignages châtelains dans la marche Maine-Bretagne, au 10e puis au 11e siècle : à Laval, dans les familles de Mayenne et de Château-du-Loir et dans la famille vicomtale de Porhoët. On le retrouve également en région parisienne, dans la famille du comte de Corbeil dans le courant du 10e siècle. Différents indices incitent à envisager la possibilité d’une connexion entre ces différents groupes, qui ont en commun l’usage de ce prénom comme marqueur de l’exercice du pouvoir et des relations avec les Rorgonides, qui détinrent le comté de Porhoët puis celui du Mans au 9e siècle. Nous faisons l’hypothèse que ce « groupe des Hamon » aurait pris pied dans la région dans le courant du 9e siècle, par l’entremise d’une charge d’avoué de l’abbaye de Saint-Denis, dont les Rorgonides furent à plusieurs reprises les abbés. In fine, Guy de Laval (par sa mère ?) serait l’un des représentants locaux de ce groupe : une telle appartenance incite à reconsidérer la légitimité qui était localement la sienne, lors de son « installation », à Laval, au début du 11e siècle.


Mots-clés

Guy Ier de Laval, Robertiens, Hugues le Grand, Hugues Capet, Thibaud le Tricheur, Hamon de Corbeil, Maine, Bretagne, Comte du Maine, Comte de Blois, Rorgonides, Robertiens, Laval, Mayenne, Dol, Combourg, Corbeil.