Retour
Chercher

La mise en ligne du dictionnaire

FacebookTwitterShare

Un projet innovant

Le projet

Le Dictionnaire historique, topographique et biographique de la Mayenne, entré dans le domaine public 70 ans après la mort de l’auteur (en 1987), a été numérisé par les Archives départementales en 2001. L’intégralité du texte a alors fait l’objet d’une reconnaissance optique des caractères (OCR) qui a permis l’obtention d’un texte mis en page.

Cette première phase de travail, initiée et menée à bien par Joël Surcouf, directeur des Archives départementales de la Mayenne de 1974 à 2011, a permis de mettre à disposition des lecteurs le Dictionnaire historique de la Mayenne dans un format (PDF) donnant la possibilité de faire des recherches en plein texte.

Les limites de la recherche en plein texte ont toutefois rapidement fait apparaître la nécessité de structurer le texte pour en faire un véritable dictionnaire électronique balisé et interrogeable via un moteur de recherche.

La commémoration du centenaire de la mort de l’abbé Angot, en 2017, a été l’occasion de mettre en œuvre ce projet auquel les Archives départementales réfléchissaient depuis plusieurs années.

Il a été piloté par Isabelle Las sous la direction d’Anne-Marie Bruleaux, directrice des Archives départementales de la Mayenne.

Joël Surcouf a apporté bénévolement sa contribution au projet par ses avis, toujours pertinents, et en participant activement au balisage des notices communales. Sa connaissance des origines du projet et l’ensemble des notes qu’il avait rassemblées sur ce sujet se sont révélées très utiles.

L’encodage du texte au format XML-TEI et la création de l’application de mise en ligne ont été confiés à la société JOUVE.

Les recherches : quelques remarques

Le Dictionnaire historique de la Mayenne en version électronique permet la recherche dans l’ensemble du texte (c’est-à-dire dans la totalité des 3 700 pages de la version papier) ou dans les entrées uniquement (c’est-à-dire dans les « titres » des articles du Dictionnaire, soit plus de 26 300 entrées).

Le texte original a été respecté ; il est accessible dans son intégralité et n’a pas été modifié. Seules les fautes imputables à l’opération de reconnaissance optique des caractères (OCR) effectuée en 2001 ont été corrigées pour rétablir la conformité du texte original.

L’orthographe des noms propres (noms de lieux et noms de personnes) n’a pas été modernisée (Mirouaut pour Mirwault par exemple). L’usage actuel peut donc différer sensiblement de celui adopté par l’abbé Angot. De même, l’utilisation d’espaces, de tirets, d’apostrophes, peut déconcerter le lecteur (Bourg-Nouvel utilisé pour Bourgnouvel).

Par ailleurs, certains lieux ont vu leur nom évoluer depuis la parution de l’ouvrage :

  • des communes ont changé de nom (La Poôté devenu Saint-Pierre-des-Nids)
  • d’autres ont fusionné (Orgères et Lignières-la-Doucelle présentes dans le Dictionnaire ont depuis fusionné pour former Lignères-Orgères qu’on cherchera en vain dans l’ouvrage).